La prématurité et l'ostéopathie

 

Généralités :Bébé prématuré qui va se faire soigner en ostéopathie

 

En France et selon l'OMS, un nourrisson né avant le terme de 37 semaines

d'aménorrhée (ou SA)  révolues (avant huit mois de grossesse) est considéré

comme prématuré.

Les progrès de la médecine permettent actuellement de sauver des enfants

à partir de 500g, c'est à dire au-delà de 22 SA.

On aura 4 classes de prématurité en fonction de l'âge :

 

  1. prématurité (de 33 à 37 SA),
  2. grande prématurité (de 28 à 32 SA),
  3. très grande prématurité (de 25 à 27 SA)
  4. extrême prématurité (moins de 24 SA)

 

Dans le monde plus d'un bébé sur dix naît prématurément. Les causes sont très diverses et peuvent être maternelles ou fœtales.

 

 

Les problèmes liés à la prématurité :

Un enfant né avant terme n'est tout simplement pas encore "mature" pour vivre à l'exterieur.  Certains de ses organes ne sont pas encore tout à fait terminés et il aura donc peut être besoin d'une aide pour s'alimenter, respirer, bouger. Afin qu'il puisse grandir au mieux, un ensemble de gestes médicaux et d'examens para cliniques seront effectués en néonatalogie. Un nombre important de praticiens (médecins, puéricultrices, infirmières, kinésithérapeutes, etc.) seront à son écoute pour lui garantir la meilleure qualité de vie possible.

Prématurité et ostéopathie :

Peut-être avez-vous eu la chance d'avoir un ostéopathe qui a déjà pu prendre en charge votre enfant dans le service de néonatalogie.

Un enfant né prématurément présente souvent certains troubles pour lesquels l'ostéopathie est particulièrement adaptée. Plus tôt il sera pris en charge, plus tôt il retrouvera du confort dans son petit corps.

Quelques indications classiques :

  • L'hyper extension : En effet, afin de grandir, le fœtus dans le ventre de sa mère exerce une extension. C'est une contre réaction qui permet de faciliter la croissance intra utero. Cependant en dehors du ventre de la maman, cette extension n'est plus profitable à l'enfant. Elle le rend plus tendu et a tendance en poussant sur sa tête à augmenter le risque de plagiocéphalie ou de brachycéphalie.
  • Les troubles de la succion : La succion est un réflexe. Cependant un mauvais positionnement de la mâchoire, de la langue ou des tensions sur les os du palais peuvent rendre l'alimentation difficile.
  • Les coliques : Plus votre nourrisson sera tendu, plus son système digestif se mettra au repos. Son petit ventre n'est pas encore mâture pour bien digérer avant l'âge de 3 mois. L'ostéopathe l'aidera à être le plus mobile possible afin de faciliter son transit.
  • le reflux gastro-oesophagien : Le clapet qui empêche l'acidité n'est pas mature. Cependant des tensions sur le bébé peuvent le mettre en tension et le rendre encore moins imperméable.
  • Un déficit de rotation cervicale plus ou moins marqué : Il facilitera l'hyper extension et stimulera les nerfs crâniens de la base du crâne (IX, X, XI) qui permettent la succion, une partie de la digestion et le fait de bouger la tête en rotation. Plus la tête bougera sans contraintes, meilleur sera le confort sur le dos de votre bébé.
  • Douleurs après une intervention : cardiaque, abdominale (après avoir respecter le délais de cicatrisation).

  • Certaines pathologies respiratoires : des tensions peuvent survenir après des necessaires séances de kinésithérapie sur le thorax.

  • ETC.


 

Votre attention. Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord avec leurs utilisations.